Eduardo Berti

Romancier, novelliste, essayiste

Argentine

Eduardo Berti est né à Buenos Aires en 1964 et vit à Madrid. Traducteur, critique littéraire et éditeur, il est un digne successeur de Borges, Bioy Casares et Cortázar.

  En création à La Marelle
> Inventaire d’inventions (inventées)
> Galaxie Flaubert
> Pour Cortázar
> Le lecteur cleptomane
, avec Dorothée Billard
> Début de catalogue

Rencontres et médiation
> À venir
Passées
> L’exposition Inventaire d’inventions (inventées)

Sitothèque
> Page personnelle
> À l’Oulipo
> La Contre Allée
Monobloque

Eduardo Berti est né en 1964 à Buenos Aires. Très jeune, il collabore dans les journaux les plus importants de son pays (Página 12, Clarín, La Nación), il est le fondateur d’une des premières radios indépendantes de l’Argentine. Dans les années 1990, en parallèle à la réalisation de documentaires pour la télévision sur l’histoire du tango, il travaille aussi comme critique littéraire, traducteur et lecteur.

Ses livres sont publiés en Argentine et en Espagne, et traduits en Angleterre, au Japon, au Portugal et en France chez Grasset (Madame Wakefield, 2000, nommé pour le Fémina) ou Actes Sud (La Vie impossible, 2003, prix Fernando Aguirre / Libralire ; L’Ombre du boxeur, 2009 ; Le Pays imaginé, 2013). Ils sont traduits par Jean-Marie Saint-Lu.

Son premier roman écrit en français, Une présence idéale, a paru en 2017 chez Flammarion.

Il est en résidence à La Marelle en juillet et août 2013, avec Dorothée Billard et Clemens Helmke (Monobloque). Leur projet est devenu, en 2017, une exposition au Frac Paca (du 2 décembre 2017 au 18 février 2018) et un livre publié aux éditions La Contre Allée.