BiographiesC

Né en Floride, Tom Cooper s’installe à La Nouvelle-Orléans en 2010. À 42 ans, son premier roman « Les Maraudeurs » connaît un succès immédiat. Il est publié en France aux éditions Albin Michel.

Résidences passées

L’album « Baisers polaires » est une sorte d’épopée amoureuse sur fond de réchauffement climatique et décor de banquise… Janik Coat est la lauréate de l’appel à projets « résidence auteur-illustrateur jeunesse » (avec Grains de Lire à Carpentras).

Rencontres radiophoniquesRevue

La première chose que je peux vous dire c’est que je suis heureux d’être là, même si je ne sais pas où je suis, ou plutôt parce que je ne sais pas où je suis, alors je n’ai pas besoin de me poser des questions, ni même de penser, ça fait du bien, il suffit de regarder autour de soi, il y a tellement de choses qui se passent ici, ça me rappelle tant d’histoires et ça en appelle tant de nouvelles…

Projets accompagnésRésidences passées

Un récit de science-fiction sur la capacité de transformation de l’identité humaine, sur la connaissance et la mémoire de la terre. Projet lauréat « Résidences d’auteurs – Écrire pour la rue » (SACD/DGCA) et « Cultures Urbaines et Innovantes » (Région Provence–Alpes–Côte d’Azur).

BiographiesT

D’origine équatorienne, Felipe Troya est le lauréat du Prix de la Jeune Littérature latino-américaine 2016, organisé par la Maison des écrivains étrangers et traducteurs (meet Saint-Nazaire, dir. Patrick Deville) et La Marelle.

BiographiesP

Célio Paillard est écrivain, artiste multimédia, créateur sonore. Avec Samuel Leader et Camille de Chenay, il est lauréat 2016 de l’appel à projets « Résidence d’écriture numérique » de La Marelle et Alphabetville.

Papier

Cortázar est double : il est l’écrivain argentin caractéristique du « Boom » latino-américain, l’auteur de nouvelles fantastiques typiques du Río de la Plata, le personnage engagé dans la Révolution cubaine. Certes. Mais tout ceci correspond à une image figée qui a vieilli. Ces actes du colloque organisé en 2014 (à Marseille, Fontevraud et Paris), pour le centenaire de sa naissance, dévoilent un Cortázar novateur et décalé.

Rencontres radiophoniquesRevue

La première chose que je peux vous dire est la préciosité du temps, celui-là précisément offert dans un écrin lors d’une résidence et dont on conserve la clef jalousement, pour qu’il ne s’évapore pas, pour le maintenir à soi, un temps précieux qu’il sera d’autant plus facile à offrir qu’il ne se cabre pas, qu’il ne file ni se défile à la moindre injonction, au plus petit courant d’air, un temps fidèle.

BiographiesT

Berta Tarragó réalise des projets artistiques multidisciplinaires et internationaux au sein de l’espace public. Elle travaille actuellement, accompagnée par La Marelle, au projet « The Hole », lauréat 2016 du dispositif « Résidences d’auteurs – Écrire pour la rue » (SACD/DGCA).